Select Page

Visitez La Tour sur Tinée

Visitez La Tour sur Tinée

Le lien ci dessous vous permet de visionner le clip vidéo réalisé par HTI-3D et visiter le village.

https://vimeo.com/227382020

Situé à  640 m d’altitude et 45 Km de Nice dans la moyenne vallée de la Tinée, le village de La Tour est perché sur une crête ensoleillée du massif du Tournairet. Elle bénéficie des influences du nord alpin et du sud méditerranéen ce qui enrichit et diversifie son terroir, des forêts et alpages d’altitude jusqu’aux terres plus sèches du bas. L’olivier est omniprésent et en s’élevant  par la petite route qui mène aux Granges de la Brasque à environ 2000 mètres on rencontre toute la biodiversité de la forêt : chênes, châtaigniers, noisetiers, sapins, mélèzes.

Les premiers indices d’occupation du territoire de la commune datent des I et IIIe siècles faisant suite à la conquête des Alpes par Auguste premier empereur romain, la Tour se situant sur la route de montagne dans la vallée de la Tinée reliant Cemenelum (Cimiez à Nice)  et Rigomagus (Barcelonette dans les Alpes de hautes Provence). Quelques vestiges ont été retrouvés lors de fouilles préventives dans une cave au sein du village en 2008.

La Tour et le hameau de Saint Jean sont mentionnés dans des textes du XIIIe siècle. Séparée de la commune d’ Utelle en 1271, la Tour va suivre le destin de la maison de Savoie. En 1400  le fief passe aux Grimaldi de Beuil mais restera prise dans les luttes opposant les Rois de France et les Ducs de Savoie durant plusieurs siècles jusqu’en 1711 où le Comte Emmanuel Della Chiesa de Cuneo prêtera « foi et hommage » à Louis XIV.

A partir de 1792, la Tour subira les guerres austro-sardes jusqu’à la chute de Napoléon I en 1814 et sera rattachée comme l’ensemble du pays niçois au Royaume de Piémont Sardaigne.

La commune de la Tour sera définitivement rattachée à la France de Napoléon III en 1860 et verra à ce moment l’apogée de population avec 919 âmes lors du recensement de 1862.

Le village a conservé sa configuration médiévale avec ses rues pavées , sa place bordée de façades peintes.